Jazz à Juan - 11-20 Juillet 2014

Jammin'summer session - La Petite Pinède

Tous les soirs du festival - 19h30 à 20h30 - Petite Pinède. Angle rue Leonetti et bd Baudoin

Vendredi 12 juillet - Philippe Villa Trio. Concert de 21h30 à 22h30.

Après un premier « Souffle » partagé et un « Second Souffle » plébiscité, le pianiste et compositeur niçois Philippe Villa retrouve ses deux complices
Fabrice Bistoni (Contrebasse & Basse) et Gérard Juan (Batterie) pour nous présenter une troisième œuvre commune : « Esperanto », très bel opus d’un trio solide qui sait aller au-delà de sa zone de confort et propose une musique résolument actuelle, à la fois écrite et improvisée, repoussant encore plus loin l’infini du jazz. Le pianiste compositeur présente des créations élégantes aux mélodies imparables, riches en nouvelles sonorités et empreintes de ses origines méditerranéennes, insufflant un message d’espoir et de liberté : «Esperanto !»

Samedi 13 juillet - Rachel Therrien Quartet

Rachel Therrien, trompettiste et compositrice québécoise, travaille entre New-York et Montréal. Elle est considérée comme l’une des musiciennes jazz les plus prometteuses de sa génération par les médias outre-Atlantique. Reconnue pour sa signature personnelle et ses influences de jazz traditionnel, d’afro-latin et de rock progressif, Rachel bénéficie d’une réputation d’artiste de haut calibre, versatile et innovatrice. Récipiendaire du Grand Prix « TD Jazz » au Festival international de Jazz de Montréal en 2015 et du Prix « Stingray Jazz Rising Star » en 2016, elle présente « Pensamiento: Proyecto Colombia », un nouvel opus inspiré des rythmes afro-colombiens, qu’elle a enregistré avec douze musiciens locaux à Bogota.

Dimanche 14 juillet  - Good Times Foundation

Les neuf musiciens de « Good Times Foundation » partagent un même intérêt pour la « funky music », même si chacun d’eux vient d’univers musicaux très divers, allant du rock au jazz, en passant par le classique et la variété française ou internationale. Leur répertoire s'articule autour de reprises réarrangées de titres funky et soul des années 70/80 (Marvin Gaye, Chic, Stevie Wonder, Jackson 5, Kool & The Gang), mais aussi plus récents (Keziah Jones, Joss Stone, Bruno Mars, Jamie Cullum), interprétés par Henriikka, chanteuse d’origine finlandaise et Paul, aux intonations de crooner. La section rythmique animée par William à la batterie et Didier aux percussions compte également Fred à la basse, ainsi que Johan (guitare, claviers, chœurs) et Patrick (guitare), le tout complété par Eddie, Christophe et Yvan, magnifiques musiciens composant une rutilante «section cuivres».

Lundi 15 juillet - Manu Lanvin & And The Devil Blues

Sept albums au compteur, des concerts un peu partout, des collaborations artistiques prestigieuses (notamment avec Paul Personne et le bluesman texan Calvin Russel)... Manu Lanvin se taille tranquillement une place originale sur la scène musicale française. En trio avec « The Devil Blues » (Jimmi Montout à la batterie et Gabriel Barry à la contrebasse), il a la guitare bondissante, la voix cuivrée et chaude d’un infatigable héraut du blues arpentant la « Sixty One », un blues qui lui colle à la peau, un peu comme un costume qui aurait été taillé sur mesure. Salué par ses pairs, acclamé par un public de plus en plus nombreux aux concerts du « Diable », Manu Lanvin et son power trio le « Devil Blues » délivrent aujourd’hui « Grand Casino », un nouvel opus composé de quelques classiques de blues revisités, mais aussi de chansons originales.

Mardi 16 juillet - Ékram

Chanteur et guitariste accompli, Ékram, issu de la minorité ethnique Uighur de la région de Xinjiang, en Chine, a étudié la guitare flamenco en Espagne et interprète ses chansons en espagnol, chinois, turc et anglais, tout en incluant des éléments de son patrimoine Uighur natal dans sa musique originale et multiculturelle. Ambassadeur à Juan du « JZ Music Festival » de Shanghai, le premier et le plus important festival de Chine et le deuxième d’Asie, il a aussi partagé la scène avec des artistes internationalement reconnus tels Pat Metheny et Gast Waltzing.

 

Mercredi 17 juillet - LynX Trio

Fondé fin 2012 par le jeune guitariste Gabriel Gosse, brillant étudiant au CNSM de Paris et musicien accompli, LynX Trio, lauréat Jazz à Vannes 2013, développe un jazz ouvert et moderne dans lequel l’énergie du rock s’invite avec fougue. Servies avec nuance et cohésion, les compositions conjuguent traits fulgurants et retenues pleines d’intériorité. Evitant le « déjà vu » d’une formation traditionnelle, ce combo survitaminé tisse un univers sonore élégant et actuel, dans une veine connue depuis l’émergence de John Abercrombie et Pat Metheny, ou plus récemment Kurt Rosenwinkel. Un bouillonnement et une détermination potentiellement volcaniques.

Jeudi 18 juillet - The Henry Ford Big Band

Issue du « Henry Ford College », cette prestigieuse formation universitaire, habituée des grands festivals, joue la musique des légendes américaines du jazz, tels que Duke Ellington, Buddy Rich, Count Basie et Stan Kenton, entre autres... Créée en 1981, « The Henry Ford Big Band » s’est produit depuis « all over the world », du prestigieux Carnegie Hall au festival de Montreux, du Mardi Gras de la Nouvelle Orléans au North Sea Jazz Festival, à l’Edinburgh International Festival, ou encore au Detroit Jazz Festival, sans oublier (at last but not least)... Jazz à Juan en 2010 et en 2012 se produisant à chaque fois à la Pinède Gould! Une bien belle formation rutilant de tous ses cuivres ! 

Vendredi 19 juillet - Anthony Jambon Group

Anthony Jambon Group est un projet réunissant cinq jeunes musiciens et amis, au sein duquel Anthony sait faire oublier son indéniable talent de guitariste par l’habileté avec laquelle il conçoit et donne vie à des compositions généreuses, souvent soumises à des ruptures rythmiques ou des mises en tension, à la faveur desquelles les thèmes, belles arches mélodiques, sont projetés. Ses compositions sont le fruit d'une identité très originale, forgée au gré des rencontres musicales et issue d'influences telles que Pat Metheny, Tigran Hamasyan ou Avishai Cohen. Avec leur dernier opus, « Precious Time », ce groupe soudé et virtuose nous invite au voyage au sein d'un espace-temps empli d'une émotion et d'une sensibilité rares.

Samedi 20 juillet - Bakos

« Un projet hybride au croisement de l’électro (pour faire bouger les fesses), du dub (pour que les subs fassent vibrer tes entrailles), du rock (pour le son et l’énergie) et du jazz (pour l’amour de l’improvisation). A la puissance de leur basse/batterie, Martin Wangermée et Tao Ehrlich allient la science des loops à celle de l’improvisation. La transe de Bakos est réconciliatrice, joyeusement écorchée, tellurique et aérienne, sérieusement emplie d’humour. Un combo qui met le jazz à papa en PLS (Position Latérale de Sécurité) et vous embarque, sur les rives du fleuve Groove, pour une croisière qui s’amuse et qui danse !

Dimanche 21 juillet - James Andrews New Orleans

Né en 1969, le trompettiste de la Nouvelle-Orléans James Andrews, surnommé le « Satchmo du Ghetto » après le succès d’un CD éponyme, joue et chante franc jeu, un peu à la manière de Louis Armstrong, avec qui il a d’ailleurs un petit air de ressemblance. Ses thèmes sont d’actualité « People get ready now », et ses rythmiques tout autant. Si le bonhomme connait ses classiques et assume à merveille son héritage, il se garde bien de s’y laisser enfermer. Swing, groove, élégance, sens du contact avec le public, sourire désarmant, charisme irrésistible, qualités musicales irréprochables... Un artiste qui fait autant preuve de qualités d’ « entertainer » que d’excellence dans son jeu.

Adresses et contacts
Office de Tourisme de Juan les Pins :
60, chemin des Sables
06160 Juan-les-Pins
Tél : +33 (0)4.22.10.60.01 - Fax : +33 (0)4.22.10.60.09
 
Office de Tourisme d'Antibes :
42 avenue Robert Soleau
06600 Antibes
Tél : +33 (0)4.22.10.60.10 - Fax : +33 (0)4.22.10.60.11